Heureux comme Lazzaro d’A. Rohrwacher

Synopsis : Lazzaro (A. Tardiolo), un jeune paysan d’une bonté exceptionnelle vit à l’Inviolata, un hameau resté à l’écart du monde sur lequel règne la marquise Alfonsina de Luna.
La vie des paysans est inchangée depuis toujours, ils sont exploités, et à leur tour, ils abusent de la bonté de Lazzaro.
Un été, il se lie d’amitié avec Tancredi (L. Chikovani, jeune & T. Ragno), le fils de la marquise.  Une amitié si précieuse qu’elle lui fera traverser le temps et mènera Lazzaro au monde moderne.

Notre avis : Film réalisé en deux temps. La première partie est située dans l’exploitation de tabac où les gens sont exploités et s’estiment être des serfs de la marquise; les paysages sont magnifiques malgré la rudesse du travail. Puis on passe du monde rural au monde urbain, où l’injustice perdure. On retrouve les paysans, vieillis et exilés, survivant près d’une voie de chemin de fer, à la périphérie d’une grande ville. Lazzaro réapparaît et retrouve ses proches. Lui n’a pas changé. Visage sans rides, portant le même polo écru, il est resté ce simple d’esprit, cet idiot. Conte magnifique où tout repose sur l’acteur principal.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Cinema

Le Choix des âmes au théâtre de Fontainebleau

Ecrit par S. Titeca
Mise en scène par V. Lsage
Acteurs : S. Titeca & A. Desseaux

Synopsis : 1916, Verdun. Dans un trou d’obus, deux hommes que tout oppose :  Raoul, soldat français revanchard et un peu simple, Franz, soldat allemand musicien et humaniste. Avec eux, un violoncelle. Pour sortir de cet univers sombre et sordide, les deux ennemis ont besoin l’un de l’autre. La musique et l’âme de l’instrument les renverront à l’humanité. Ils devront oublier leurs peurs, dépasser leur haine, se faire confiance malgré leurs différences.

Notre avis : nous avons vu ce spectacle le 11 novembre 2018, soit 100 ans après l’Armistice. La salle était comble. Cette pièce est une ode à la paix,  à l’humanité et à la fraternité. Des dictateurs aux prêcheurs intégristes, la quête de la maitrise de l’âme humaine a tenté et tente encore. Comment résister à l’embrigadement? Comment lutter contre la pensée unique? Ne sommes nous pas seuls maîtres de nos vies? Un conseil, lisez, allez au théâtre et au cinéma et voyez les expositions; ne restez pas uniquement devant le petit écran abrutisseur de masse.

Poster un commentaire

Classé dans Théâtre

En liberté! de P. Salvadori

Synopsis : Yvonne (A. Haenel) jeune inspectrice de police, découvre que son mari, le capitaine Santi (V. Elbaz), héros local tombé au combat, n’était pas le flic courageux et intègre qu’elle croyait mais un véritable ripou. Déterminée à réparer les torts commis par ce dernier, elle va croiser le chemin d’Antoine (P. Marmai) injustement incarcéré par Santi pendant huit longues années. Une rencontre inattendue et folle qui va dynamiter leurs vies à tous les deux.

Notre avis : comédie hilarante avec beaucoup d’émotions et un bon tempo. Les scènes sont cocasses mais pas grotesques; les attaques d’un appartement racontée par la mère à son fils qui évoluent au fil du temp, les retrouvailles du détenu à sa sortie de prison et sa femme (A. Tautou)… Tout est parfait, à voir sans retenue cette comédie française.

Poster un commentaire

Classé dans Cinema

Bohemian Rhapsody de B. Singer

Synopsis : Bohemian Rhapsody retrace le destin extraordinaire du groupe Queen et de leur chanteur emblématique Freddie Mercury, qui a défié les stéréotypes, brisé les conventions et révolutionné la musique. Du succès fulgurant de Freddie Mercury à ses excès, risquant la quasi-implosion du groupe, jusqu’à son retour triomphal sur scène lors du concert Live Aid, alors qu’il était frappé par la maladie, découvrez la vie exceptionnelle d’un homme qui continue d’inspirer les outsiders, les rêveurs et tous ceux qui aiment la musique.

Notre avis : Rami Malek assume parfaitement le rôle de Freddie Mercury. Irrésistible ascension d’un jeune homme excentrique et inspiré, dans les années 1970, jusqu’à l’arrivée de la maladie, vers la fin de la décennie suivante. Freddie Mercury fut l’une des plus illustres victimes du sida, un sujet que le film traite avec délicatesse. Autre bonne surprise, le portrait du géant n’occulte pas trop celui des autres membres du groupe, leur personnalité, leur énergie créatrice. Nous avons vu ce film dans une salle équipée pour les concerts. En sortant, nous en avions plein les oreilles. A voir si on aime ce groupe.

Poster un commentaire

Classé dans Cinema

L’amour flou de R. Bohringer & P. Rebbot

Synopsis : Romane et Philippe se séparent. Après 10 ans de vie commune,deux enfants et un chien,ils ne s’aiment plus. Enfin… ils ne sont plus amoureux. Mais ils s’aiment,quand même. Beaucoup.Trop pour se séparer vraiment? Bref…C’est flou. Alors,sous le regard circonspect de leur entourage,ils accouchent ensemble d’un «sépartement »:deux appartements séparés,communiquant par…la chambre de leurs enfants! Peut on se séparer ensemble? Peut-on refaire sa vie,sans la défaire?

Notre avis : Ceci est la vraie histoire du couple d’acteurs Romane Bohringer et Philippe Rebbot : une autofiction d’une liberté folle, filmée par eux-mêmes. Au casting, les vrais parents et vrais amis, qui jouent, certains, l’enthousiasme devant cette singulière solution, et d’autres les oiseaux de mauvais augure. Film plein de tendresse sans un poil d’exhibitionnisme, le film en profite pour questionner les nouveaux schémas amoureux, date de péremption de maternité et GPA comprises. Film léger, qui fait du bien. A voir.

Poster un commentaire

Classé dans Cinema

Le grand bain de G. Lellouche

Synopsis : C’est dans les couloirs de leur piscine municipale que Bertrand, Marcus, Simon, Laurent, Thierry et les autres s’entraînent sous l’autorité toute relative de Delphine, ancienne gloire des bassins. Ensemble, ils se sentent libres et utiles. Ils vont mettre toute leur énergie dans une discipline jusque-là propriété de la gent féminine : la natation synchronisée. Alors, oui c’est une idée plutôt bizarre, mais ce défi leur permettra de trouver un sens à leur vie…

Notre avis : Comédie française euphorisante de bienveillante avec un très beau casting : M. Amalric, G. Canet, B. Poelvoorde, J-H. Anglade, V. Efira, L. Bekhti, M. Foïs, P. Catherine, …

Poster un commentaire

Classé dans Cinema

Cold War de P. Pawlikowski

Synopsis : Pendant la guerre froide, entre la Pologne stalinienne et le Paris bohème des années 1950, un musicien (Y. Kot) épris de liberté et une jeune chanteuse (J. Kulig) passionnée vivent un amour impossible dans une époque impossible.

Notre avis : Elle et lui, si différents l’un de l’autre. Lui, Wiktor, citadin consciencieux et instruit, est un pianiste talentueux, mais un rien désabusé. Elle, Zula, spontanée, plus jeune, venant d’une province reculée de la Pologne, ne se pose pas de questions : elle avance en improvisant. Cette audition, c’est pour un spectacle traditionnel de chant, danse et musique. Du folklore polonais que Wiktor et Irina, tous deux enseignants dans une école, souhaitent mettre en majesté à Varsovie. Pour cela, dans le froid, en véritables ethnographes, ils ont battu auparavant les campagnes profondes, le micro tendu, pour enregistrer de vieilles chansons vernaculaires. Dans la bohème de Paris, en Yougoslavie et en Pologne, de 1952 à 1964, Wiktor et Zula ne cessent de se quitter pour mieux se retrouver. Un grand mélo musical en noir et blanc et en format carré. A voir.

 

Poster un commentaire

Classé dans Cinema